Se mettre à son compte : comment faire?

Se mettre à son compte est un moyen qui permet de devenir indépendant. C’est l’une des meilleures choses qui nous arrivent si on quitte notre travail. Cependant, une question se pose :

 

Est-ce que tout le monde peut se mettre à son compte ?

Tout le monde ne partage pas la même vision, car il y a des personnes qui préfèrent ne pas sortir dans leur milieu de travail habituel, rester  avec leur collège  et trouver de l’intérêt et du passion  dans  leur travail quotidien. Si elles sortent de leur atmosphère habituelle, il se pourrait qu’elles soient malheureuses ou désintéressées. Et c’est vraiment très super.

Ce qui est sûr, c’est que des personnes trouvent une assurance dans le système du salaire régulier. Cependant, les nouveaux et récents événements nous démontrent que ce genre de sécurité  n’est pas toujours fiable et peut être une illusion.

Il y a également ceux qui ont peur de s’élancer dans leur propre business, en pensant qu’elles doivent gérer des choses méconnues, alors que dans le travail quotidien habituel, on les fait déjà.

C’est cette peur qui nous empêche et nous arrête.  Mais, est-ce que tout le monde peut surmonter cette peur ? Telle est la question.

C’est tout à fait envisageable. Lorsqu’on parvient à surmonter cette peur inquiétante, et on peut commencer le lancement de notre propre entreprise. A ce stade,  c’est devenu une autre  question qui nécessite beaucoup d’effort et de la persévérance et de la responsabilité. Il demande du travail, du temps et de l’expérience.

 

Comment peut-on surmonter la peur ?

Pour trouver la solution, il faut se demander  « quelle est la pire des choses qui pourrait vous arriver ?

A cet effet, certaines personnes pensent à  la perte d’un prêt  immobilier et la faillite. Mais, cela est assez fréquent avec  des millions de gens ces derniers temps, pourtant, elles  vont bien.  Ces gens n’ont plus la possibilité d’obtenir de prêt pendant un certain temps pourtant, ils sont toujours en vie.

euro-argent

Pour d’autres, la plus grande catastrophe est le  fait de se retrouver  à la rue ou ne plus avoir à  manger. Vous devez vous demander si vous avez un filet de sécurité ou non : la famille et les amis peuvent vous soutenir et vous aider,  dans ces cas-là.

C’est le pire scénario possible.

 

Commencez  petit à petit ou à ne pas compter 

 Il ne faut pas commencer avec des dépenses énormes mais, il faut démarrer peu à peu, avec aucune ou presque sans dépense et continuer  progressivement.

Évidement, le démarrage n’est pas toujours gratuit pour tout le monde, mais on peut commencer petit à petit.

Beaucoup de méthodes permettent de commencer sans faire d’importantes dépenses. Si le business exige un grand fond, le payement e échelonné est conseillé, sinon, chercher une autre gratuite.

Si on commence avec un peu de moyen, il est plus facile de réussir et cela  réduit les divers cas d’échecs.

 

Lancez-vous dès maintenant

Il ne faut pas attendre la perfection pour se mettre à son compte. Seulement, il faut juste découvrir le démarrage le plus simple. Commencez avec un début gratuit, si c’est possible. Ensuite, au fur et à mesure de vos expériences, vous pouvez  progresser et  vous améliorer.

Commencez à partir de rien  sans avoir un bureau, ni site web, ni des cartes de visite, encore moins des employés ou tout un tas d’équipement et logiciels. Effectivement, certaines équipements et outils sont nécessaires plus tard, mais pour le commencement. Enfin, pour le cas d’un business qui exige un site web, essayez de trouver le moins cher.

 

compte-titre

 

Comment quitter votre travail ?

La question est importante et la réponse est différente pour tout le monde.

Cependant dans la plupart des cas, il est préférable de garder d’abord votre travail habituel au début. Ce qui vous permet d’obtenir du fond  pendant le lancement de votre activité. La bonne astuce est de travailler là-dessus en dehors de votre emploi du temps habituel. Le matin avant le travail, pendant la pause de midi, le soir après le travail et si c’est possible, pendant le travail en cas de creuse, seulement, ne vous faites pas virer. De ce fait, vous aurez l’occasion d’obtenir des fonds pour votre entreprise et d’avoir également un revenu  assez régulier  et  lancer tranquillement votre activité jusqu’à ce que vous soyez parfaitement  prêt à quitter votre travail. Pour ma part, cela m’a pris un  peu moins d’un an.

Même si vous laissez tomber votre travail, procéder à un peu de freelance ou des missions de consultants permettent d’avoir un peu de revenu, pendant le  lancement de votre activité.

 

Qu’est ce qu’il faut faire pour se mettre à son compte ?

La première chose à faire est de choisir une activité  que vous adorez faire et  que vous connaissez bien. L’idéal est d’avoir un peu d’expérience  dans le domaine  et d’avoir une bonne motivation pour apprendre dans un premier temps. Si vous aimez réaliser une activité particulière, auquel vous  êtes doué et  habilité, vous êtes bien parti pour  un bon démarrage.

Ensuite, vous devriez trouver ce que vous avez à proposer.

Vous devez également découvrir les moyens pratiques pour toucher vos clients potentiels et de leur proposer vos produits ou services. Le plus simple signifie le moins de travail, le moins d’étapes et peu de complication ou encore  simple pour le consommateur, moins cher et avec peu de moyen  pour démarrer.

On se demande également à quelle vitesse peut-on démarrer et quel est le strict minimum nécessaire pour commencer ? Pour la plupart des gens, c’est la création de compte, d’un site web et la mise de contenu. D’autres préfèrent contacter les bonnes personnes et les proposer le service ou le produit.

 

N’arrêtez jamais d’apprendre, n’arrêtez jamais d’échouer

L’échec n’est pas la fin  d’une activité. Ce n’est que le début.

Dites-vous que l’échec ne doit pas vous empêcher de réaliser des activités vous-même. Si votre business échoue, il faut en tirer des leçons et recommencer encore  une nouvelle fois. Il se peut que vous ayez besoin d’un emploi temporaire pour subvenir à vos besoins vitaux lors d’une nouvelle tentative, qui sera certainement la bonne.

L’échec est une opportunité d’apprendre et de mûrir en expérience. Mais, ce n’est pas une raison de déprimer ou de s’arrêter.

Et vous? Qu’est ce qui vous freine pour se mettre à son compte?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *